Quelles sont les qualités d’un écrivain ?


Quelles sont les qualités d’un écrivain ?

Outre les connaissances littéraires, la maîtrise parfaite de la langue, du style et l’aisance rédactionnelle, l’écrivain doit posséder un certain nombre de qualités. Loin d’être extraordinaire, ce sont des aptitudes que tout individu doit avoir, mais qui se révèlent capitales pour un auteur. Entre la ténacité, la patience, la passion et la régularité, voici un zoom sur les qualités qu’un écrivain doit avoir.

La ténacité

En plus de la volonté et de l’amour pour l’écriture, l’écrivain doit faire preuve de ténacité. En effet, pour un résultat concluant, il est appelé à non seulement mettre en marche sa volonté par le travail quotidien et acharné, mais aussi travailler pendant de longues heures. Il ne doit en aucun cas rien lâcher, que ce soit devant les lettres de critiques qui ne sont pas toujours constructifs, ou devant les lettres de refus. Il en est de même pour le manque d’envie et de temps d’écrire. L’écrivain doit coûte que coûte continuer de travailler. Il doit faire preuve de persévérance, de détermination et d’opiniâtreté.

La patience

Tout bon écrivain vous dira qu’il est impossible d’avoir une belle plume sans être patient. De manière plus simple, vous devez simplement comprendre que c’est dans ce métier que l’expression la patience est un chemin d’or prend tout son sens. En effet, un écrivain a besoin d’être patient pour venir à bout de la première version de son œuvre, procéder à la réécriture, passer à la lecture et enfin à la correction. Si ces différentes étapes nécessitent que vous fassiez preuve de patience envers vous-même, il en faut encore plus si vous désirez vous faire publier traditionnellement puisqu’il faut attendre le retour des maisons d’édition.

La passion

Pour arriver à faire preuve de ténacité, il faut d’abord être passionné par l’écriture. Il s’agit d’ailleurs d’une qualité qui s’applique à tous les types de métier même s’il revêt une importance capitale ici. En effet, il faut être passionné pour rester longtemps dans le secteur. Il faut aimer écrire pour faire rêver plus d’un et tenir vos lecteurs en haleine. De ce fait, vous devez aimer être seul en face de la page blanche de l’écran de votre ordinateur ou cahier et de vous-même.

La créativité

Écrire une histoire, un journal, un blog ou autres exige que vous fassiez appel à votre imagination. Bien qu’il soit facile d'imaginer et d’avoir les histoires en tête, les mettre en ordre sur papier nécessite que vous ayez de la créativité. Vous l’avez sûrement compris, cette qualité dont on parle ici n’est pas artistique. Il s'agit plutôt de flexibilité et d’ingéniosité. Il faut être libre dans la tête et avoir de la suite dans les idées pour arriver à mettre un truc cohérent sur papier.

La régularité

Pour évoluer dans le milieu de l’écriture, l’écrivain doit écrire régulièrement. Pour cela, vous devez instaurer une routine hebdomadaire ou quotidienne pour avoir des rendez-vous avec vous-même afin de faire évoluer le projet. C’est pour cela que certains auteurs font savoir que « écrire c’est comme courir un marathon » puisque comme l’athlète de haut niveau qui doit s’entraîner pendant des heures, l’écrivain doit faire pareil.

Être à l’écoute

Pour écrire, il faut apprendre à être à l’écoute non seulement des autres, de l'environnement, mais aussi de soi-même. Être à l’écoute des autres vous permet de vous inspirer de leur vécu, leur dit, leur émotion, etc. Être à l’écoute de votre environnement vous permet de décoder, de vous recentrer sur l’essentiel pour comprendre les demandes parfois confuse et imprécise. N’hésitez pas à poser les questions sur les choses que vous ne comprenez pas. Être à l’écoute de soi-même est l’idéal pour vous rendre compte de vos besoins, de prendre soin de vous psychologiquement et physiquement afin de continuer à écrire paisiblement.

L’optimisme

L'optimisme constitue l’un des critères essentiels pour la réussite lorsqu’on souhaite être écrivain ou quand on l'est. Bien qu’il soit recommandé d'éviter de tomber dans le fatalisme, il faut admettre qu’un écrivain doit être un peu fataliste. De ce fait, vous devez apprendre à prendre les choses comme elles se présentent. Il faut également considérer les obstacles comme des étapes conduisant vers l’aboutissement de votre but qui n’est rien d’autre que la publication de votre œuvre. Être optimiste, c'est utilisé au quotidien ce que vous subissez comme une source d’inspiration.

L’empathie

En plus de la compréhension des attentes, un écrivain doit pouvoir faire preuve d’empathie. Vous devez apprendre à vous mettre à la place de votre interlocuteur afin de ressentir la situation qu’il traverse. Cela permet aussi de trouver plus souvent les arguments nécessaires pour représenter chacun de vos personnages.

La provocation de la chance en travaillant la sociabilité et le réseau

C’est la qualité la plus difficile qu’un écrivain doit avoir, mais c’est également la meilleure. Un écrivain qui désire s’autopublier ou être publié sait qu’il ne doit pas négliger cet aspect de son travail. Il doit comprendre que la passion, le travail régulier, la patience, l’optimisme, etc. ne sont rien d’autre que des passages obligatoires et ils constituent le cœur du travail d’auteur. Par ailleurs, il faut savoir qu’en plus de ces points il faut avoir de la chance, mais surtout savoir la provoquer. Un écrivain, outre son travail d’écriture doit pouvoir se rendre visible auprès de son électorat et des maisons d'édition en mettant en place une stratégie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *